Home Page

Année 1613, voir le sujet Année 1623

Avant Scène : background

Depuis le meurtre des trois dragons, Jocelyn, Mireille et Hans compagnons de la caravanne des années 1210-1215, Novaeest possède par une sensation de pressentiment très fort. Quand durant l’hiver 1614, elle doit montrer sa présence au fêtes de la marquise de Lore à Rambouillet, ce pressentiment est au plus fort.

Scène 1 : A la taverne des délices

Installé près de la porte de sortie, Novae, Phoebus, Yvan et Didier attendent le minimum acceptable avant de s’éclipser. La Marquise trône au milieu de la grande salle et invite les musiciens à s’affronter. Yvan se prend au jeu et surtout est fasciné par un jeune musicien (Henry Purcell père du futur compositeur) qui promet. Il participe donc a ce concours.

scène 2 : Yvan affronte, Didier Confronte

Jusqu’à sa rencontre avec le castra Baldassare Ferri éblouie l’auditoire qui lui font des ovations. L’élève de Montéverdi se montre brillant. Didier pendant se temps s’occupe des femmes venue le voir pour “être vue en confession”. Les hommes s’agace un peu du succès de ce petit moinillon. Baldassare Ferri, le castrat vient même le voir pour tenter sa séduction. Didier renvoi le jeune homme tout en le respectant. Le Catrat est gonflé. Il affronte Alors Yvan.

scène 3 : Yvan perd… mais pas tout

Baldassare , gonflé par Didier se montre excellent et Yvan dans sa prestation n’arrive pas à l’égaler. Il perd. Novae s’était promis d’embrasser Yvan en cas de défaite, le prend par surpise et l’enlace. Yvan porter par sa fougue et un désir tellment ancien se laisse emporté par son sujet. Novae tourmenté par sa fureur sexuelle, se laisse entrainer par Yvan dans un couloir sombre où il s’abime dans une explosion sexuelle rapide et violente. Novae en ressort désemparé, Yvan encore plus émerveillé. Quand il sortent ils entendent la victoire de l’anglais Purcell.

scène 4 : On peut rentrer, mais…

Il est 2 heures du matin, les apparences sont sauves dans le microcomse de la noblesse de Rambouillet, ils peuvent rentré. C’est alors que surgit, un pouilleux esquinté dans la Taverne. Il s’évanouhi dans les bras de Phoebus. Novae entends ses mots avant de sombrer. Des gens veulent le tuer (il est vraiment mal en point). Quand pénètre dix ombres emmitouflé dans leur manteau et chapeau ne laissant pas voir leur visage, armés de gourdins et bâtons. Intiment l’ordre de leur remettre le criminel fuyard actuellement sans connaissance.

Scène 5 : tant pis on cogne

Faute de ne pas avoir accépté et montrer une forme de rsistance le combat s’engage aussitôt. Mais µdidier usant de son “art discret” fait surgir dans la tête du chef une peur issue de faut souvenir sur la personne de Phoebus. Il quittent la place aussitôt. Novae et son groupe faisant de m^me entrainant avec eux le paysan.

Scène 6 : a l’hotel de Novae

Novae soigne de paysan en usant de son art et de sa compétence augmenté de ses dons. Le paysans, Thomas Charbonnier peut parler. Il vient à la demande de son village chercher des guerriers les aider pour affronter des bandits qui pille son village. Les bandist ont du repartir avertir la bande, il faudrait arriver avant eux a son village. Tous décide de partir immédiatement.

Scène 7 : le relais avec le carrosse

Aussitôt dis aussitôt fait, les quatre chevaliers de la caravane se partagent le voyage entre ceux qui voit la nuit et ceux qui restent diurne. Ils évitent tous les ecceuils du chamin avec mestria. Le seul événement grave étant dans la forêt ou la deuxième nuit leur chemin croisent quatre serviteur démon invoqué par quelques sorciers de la forêt. Mais Novae comprend alors un apect de son domaine de Terre. Elle y puise son énergie symbolique, chtonienne, et parvient alors à repousser pour quelques temps ces incarnation malsaine de l’inconscient collectif de l’humanité.

Scène 8 : discussion sur dire la vérité

Didier est pour dire la vérité sur ce qu’y s’est passé au paysan. Les autres n’en sont pas d’accord, ils craignent la peur iraisonnée de l’homme. Mais Didier racontera quand même après la reprise du voyage. Il limitera l’intervention toutefois de ses compagnons. Il veut montrer que leur group ne craint pas les forces “démoniaques”.

Scène 9 : arrivé au matin à Commercy

C’est au matin du deuxième jour que le carosse entre dans Commercy. Le groupe est épuisé aprés une journée et demi de voyage sans discontinué. Leur objectif est le village de Sarrebourg. Mais il souhaitent se reposer un peu dans la meilleure auberge de la petite ville de Loraine. Novae après sa deuxième nuit de conduite d’attelage, épuisée, se jette dans un lit moeleux et sombre dans un profond someil de récupération. Mais Didier, décide de statisfaire sa libido et d’en savoir un peu plus.

Scène 10 : Didier au “Bordel”

Pendant que les autres se repose, Didier interoge la populce provinciale pour savoir ou se trouve le bordel de la ville. Le liue ou bourgeoix, Noble et vilains se retrouvent toujours. Il parlent avec toute et choisi la fille qu’il sent la plus maline. Après le sexe, il lui parle et apprend un certain nombre de chose sur le bourgmestre de la ville. Ce dernier est un batard cousin, par le sang, de dame Jamais de Commercy et yant réussis financièrement. Arriviste et porté par ses seul ambitions personnel. Les gens de la ville savent que sur les plateau, les Surineurs font reigner leur loi.

Scène 11 : Novae à son réveil utilise ses pigeons

Novae en voyage emmène toujours une cahe de 5 pigeons. Elle informe ainsi son réseau secret pour Richelieu de l’état d’esprit des régions et des marches. Dame Jamais a quitté la court à cause du nouveau “gouverneur de monsieur”, Gaston d’Orléans, le frère du Roi. Ce nobliaux est parvenu à faire taire cette femme à la langue très acérée.
Après le retour de Didier le groupe décide de prendre les chevaux pour se rendre au pied du plateau dès le lendemain matin.

Scène 12 : un col dangereux

Deux jours après, le grouep prend le col qui monte au village, par deux fois Didier et Yvan on bien failis s’abimer dans le ravin sur ce sentier escarpé et dangereux. Ils arrivent enfin en vue du village.

Scène 13 : approche discrète

Sur la palce du village au crépuscule, des bandis sont là qui frappe un pauvre vieux à coup de fouet. Il va mourir a force de frappe. Novae usant de ses pouvoir provoque une illusion sur celui qui frappe; Ce dernier lache sont fouet croyant y voir un serpent. Mais aussitôt il jete un regard circualire charchant la source d’un pouvoir magique (Novae pense, ce type connait la magie). Le groupe profitant de l’instant de confusion passe immédiatement à l’action.

Scène 14 : Ca tape, ca cogne ca rotative

Yvan se jette sur le foueteurs, propuslé par l’e,ergie chtonienne forunis par noave. Didier affronte quatre homme comme Phoebus. Novae use de son art, protège thomas et tire ses coups de feu. La riposte est violente. Yvan se retrouve sonné, il choisi la transformation et s’enfui dans un recoin laissant ses habit vide. Le groupe n’a plus le choix, ils doivent éliminer les surineurs. Le deuxième assut sera fructeux pour le groupe, il les élimine tous. Novae recherche yvan là ou il est.

Scène 15 : soins et déconfitures

Novae soigne de manière au-delà du naturel le vielliard. Mais ne parvient pas à limiter les dégats sur Yvan. Elle est vidée. Et le lendemain, la troupe des surineurs va attaqué le village. Ils veulent les réduire en esclavage. 40 brigands contre 60 paysans. Les paysans ne voulaient pas être aidé. Didier et Phoebus prennent l’ascendant sur les villageois appeuré et lâche. Ils passerons la nuit à les entrainer et a leur regonfler le moral pour le lendemain matin prendre l’intiative en terrains de guerilla et surtout pas se replier dans le village.

Scène 16 : la bataille

La bataille est sangalnte, trés rapidement les brigands vont perdre pieds. Phoebus conduit la troupe a la victoire aidé par l’art de ses compagnons. Quelques paysans se retrouverons tué, mais la victoire est total.

Un oubli sur le dernier scénario à la fin

On trouve peu de choses intéressantes sur les brigands. Hormis une bourse de 100 écus. C’est assez étonnant de trouver de telles pièces sur le corps de simples malandrins mais les joueurs ne sont pas au bout de leurs surprises.
Richard (c’était le stratège en second) a pu s’enfuir (en massacrant un ou deux villageois avec quelques survivants en déroutes) mais le corps d’Eugène (le stratège ennemi) gît dans la boue. L’homme porte un équipement d’excellente qualité mais aussi et surtout une pochette en cuir contenant quelques lettres :
• La première mentionne l’arrivée du colis italien enlevé par les surineurs. Elle ne porte aucun sceau mais l’écriture est celle d’un noble ou d’une personne ayant reçu une éducation poussée. Aucun malandrin n’est capable de s’exprimer ainsi.
• La seconde lettre est une liste de consignes et une description des refuges sûrs de la région. Elle porte les armes de la maison de Commercy et il semble que les brigands sont à la solde d’un noble important

Scène 17 : Pourquoi aurait-elle fait cela ?

Le bourgmestre du village montre vous montre un document officiel signé de Jamais de Commercy qui leur accorde le droit de propriété communale sur les bois de Sarrebourg. le sceau des Commercy est apposé à coté de sa signature.
Le bourgmestre vous assure qu’il ne comprend pas que l’on retrouve le sceau de la marquise de Commercy sur des lettres donnant un droit de pillage sur le village. Novae, tu signes avec lui un contrat de commerce de leur bois qui te sera livré à partir de l’année prochaine dans tes entrepots de Rambouillets.

Scène 18 : Voyage en Carrosse cahotant

Vous quittez le village pour retourner à Commercy. Vous souhaitez rencontrer la baronne. Vous arrivez à Commercy après avoir récupérer le carrosse dans l’auberge en bas du plateau. Ludo, tu te plains tout au long du voyage de cette affreuse sensation d’enfermement et de l’inconfort de l’engin. Novae, tu finis par lui promette de lui trouver un cheval de selle dès l’arrivée à Commercy.
La Ville, partagée entre deux seigneuries, jouit d’un statut juridique particulier lui conférant une quasi indépendance entre le royaume de France et les duchés de Bar et de Lorraine.

Aussitôt arrivé, Vous descendez à l’auberge « Coté jardin », se trouvant sur la rue principale conduisant au château. Novae, exaspéré par Ludo et ses plaintes, tu lui achète un cheval de selle à l’auberge.

Scène 19 : Une soirée instructive ?!?

Ludo, Phoebus et Yvan vous décidez de descendre dans les tavernes Alentour afin de rencontrer la population du coin et prendre la température sur dame Jamais. Didier, tu sors rencontrer le prêtre de l’église d’à Coté afin de te confesser. Novae tu préfères rester dans ta suite à l’auberge.

Voulant se lier en camaraderie avec la population locale des tavernes composé de bûcherons, de mineurs, de charbonnier, d’apprentis et de marchands ambulants, Phoebus tu commettez des maladresses malheureuse qui vous met à dos les habitués. Thomas, restant dans ton coin, tu observes tes compagnons avec un regard amusé. Tu gardes en travers de la gorge, la plainte de Ludo et l’achat de son cheval.

Didier, tu traverses la place pour te rendre dans l’église se trouvant dans la rue d’en face. Tu es reçu par le père Gérôme, il te reçois en confession et t’invite à partager sa soupe du soir. Vous parlez de dame Jamais et de son confesseur, le jeune frère Jean. Tu rentres pour retrouver tes amis également de retour de la taverne. Tu remarques sur eux un certain désappointement et un amusement certain sur le visage espiègle de ton vieux compère d’Yvan.

Scène 20 : Le héraut de la marquise au château !

Yvan, le matin après le bain de madame la marquise, tu te vois confier la mission de porter une lettre auprès du château. Tu y vas afin d’obtenir une entrevue avec la baronne de Commercy. Habillé de tes plus beaux atours, tu te présente aux hommes d’armes du château des remparts. Tu es reçu alors par l’intendant. Celui-ci te reçoit alors qu’il est en entretien avec le bourgmestre de Commercy. L’intendant est un homme hautain en qui tu détecte une certaine colère. Le bourgmestre Arnaud, ne se montre pas plus sympathique. L’intendant t’assure qu’il enverra la réponse à onze heures dans l’auberge.

Scène 21 : le deuxième messager !

De retour, vous vous méfiez tous de cette réponse. Didier, tu proposes de tenter d’aller voir le confesseur de la baronne. Cette entrevue est plus profitable, car du fait il rencontre en même temps sa maitresse, la baronne elle-même. Elle accepte de recevoir immédiatement la belle marquise dont elle a gardé un bon souvenir de Paris.

Scène 22 : les curieux restent à l’auberge

Yvan, et Ludo vous restez intrigué par le messager de onze heures. Vous voulais savoir qui cela va être. Restez-vous alors que, vous, Novae, Phoebus et Didier vous vous rendez auprès de la marquise.
Ludo, tu proposes de rester caché sur la place à surveiller. Vers onze heures vous voyez arrivé une troupe de 12 quidams conduits par un homme cachant visiblement son identité. Vous le voyez indiquer à ces hommes votre auberge. Vers laquelle ils se dirigent d’un pas décidé. L’inconnu restant dans l’ombre de la rue. C’est là que vous cherchez à savoir qui est cet inconnu. Montant en croupe du nouveau cheval de Ludo, Yvan tu tente en passant près de lui d’enlever la capuche de l’inconnu. Tu reconnais le bourgmestre, malheureusement Ludo trébuche dans ton mouvement et toi-même chute quelque mètre plus loin. Le bourgmestre rameute ses hommes et se jette à votre poursuite. Vous parvenez quand même à leur échapper et vous repliez au château de la baronne.

Scène 23 : au château avec la baronne !

Après les hommages d’usage et les conversations légères, Novae, tu emmène la baronne sur le sujet des villageois et du sceau. Elle ne connait que trois autre personnes ayant le droit d‘utiliser son sceau pour les affaires courantes. L’intendant (demi-frère par sa mère), le bourgmestre (son frère bâtard par son père) et un baron au nord qui gèrent en son nom des terres éloignées. Tu demande à la baronne de faire venir l’intendant. A vous deux, Didier et Novae, soufflant le chaud et le froid vous le faites craquer. Il avait profité de l’absence de Jamais pour prendre ses aises tout en donnant des largesses au bourgmestre. Il n’avait pas mesuré jusqu’à quel point.
Le bourgmestre convoqué ne viendra qu’en début d’après midi, une fois que vous tous réunis. Devant tant de preuve accablante. Le bourgmestre avoue travailler pour le Baron Jean-Baptiste d’Ornano. Vous lui faites avouer qu’à la suite de sa découverte d’un sculpteur extraordinaire muet et mutilé dans un couvent, il le fis enlever pour le compte du baron d’Ornano par les surineurs et que depuis il livre ce même baron du bois du village. Mais il n’en sait pas plus. C’est durant cet interogatoire que Novae tu revis en Flashback ce qui te vallu ta shizophrénie : la vision de ton corps de dragon, le dynosaure séquoia.
Ne jamais vous demande de reprendre son enquête avortée afin de démasquer cet usurpateur à Paris. Elle vous dit de vous introduire dans tous les milieux ou il construit son réseau avec une chance insolente.

  • Commerce
  • Salle d’armes
  • Universitaires
  • Les bas fonds
  • La justice
  • La noblesse

Home Page

Tsuvadra - Hurlement de chimères Etienne_C